blabla,  Catégories

Mon bilan après 7 mois de Roaccutane

Aujourd’hui je vais vous parler d’un sujet qui est hyper important pour moi, et il s’agit de l’acné.

Petit recap’

Alors petit historique rapide, j’ai des boutons depuis l’âge de 14 ans et ça jusqu’au jour où j’ai dit STOP. Vous savez ce genre de réflexion :  “t’as vu maman la dame elle a des boutons” ou les “tu as 15 ans non, car tu as encore des boutons” ou encore “maman, elle a quoi la dame sur le visage“. Quand l’acné te fait perdre toute crédibilité, te bouffe ta vie,il est temps de faire quelque chose. J’ai donc décidé de faire en sorte de m’en débarrasser !

Le traitement

Je suis donc allée voir mon dermato pour apprendre que j’avais de l’acné hormonale comme toutes les femmes après 18 ans. Elle m’a donc recommandé le traitement Roaccutane, le problème c’est qu’il faut attendre que l’été passe pour commencer le traitement. J’ai donc attendu patiemment novembre pour enfin commencer les médicaments.

Les effets

Ce qu’il faut savoir sur ce traitement c’est que c’est un médicament très invasif et qu’il a des tonnes d’effets secondaires. En autre, la dépression, l’agressivité, les courbatures, mal aux articulations …

J’ai donc décidé durant la durée du traitement de réduire le sport. Résultat : moins d’entrainements de Krav Maga, plus du tout de running et une fois par semaine de la piscine. J’ai donc pris 1,5 kg, rien de dingue je vous l’accorde mais physiquement je me suis un peu ramollie. Durant 7 mois, j’ai été supra fatigué à un point inimaginable et j’ai eu très, trop mal au dos.

Peu à peu ma peau s’est désséchée, et moi qui ai la peau grasse cela a été un réel chamboulement. Il a fallu que j’adopte une toute nouvelle routine pour venir hydrater ma peau. J’ai dû dire adieu aux lipsticks car mes lèvres partaient en lambeaux … Etant une personne qui porte des lentilles j’ai pu remarqué que j’avais tendance à de moins en moins les supporter.

Entre nous ce que j’ai eu le plus de mal à supporter durant le traitement c’est le regard des autres. Car malgré le fait que j’hydratais ma peau, celle-ci avait tendance à peler. Les personnes autour de moi me posaient alors une tonne de questions voir touchaient mon visage en me disant que je m’étais trop maquillée.

Et je ne vous parle pas des prises de sang obligatoire tous les mois pour contrôler votre cholestérol mais également pour vérifier que vous n’êtes pas enceinte. Car si vous ne le saviez pas, ce traitement est tellement agressif, que si vous tombez enceinte le foetus risque des malformations.  En plus j’ai une grosse phobie des piqures et j’ai du donc faire un réel travail sur moi-même pour aller tous les mois faire une prise de sang. A savoir, si on ne présente pas de résultat clean au dermatho, celui-ci ne renouvelle pas notre traitement le mois suivant.

Résultats et Bilan

J’ai commencé à voir des résultats au bout du quatrième mois et je dois vous dire que je commençais à me demander si le traitement aller fonctionner. Je n’ai pas vu le changement au départ tellement j’ai eu l’habitude de voir des boutons sur mon visage toute ma vie. Mais peu à peu, mon entourage proche m’a fait remarquer que ma peau allait beaucoup mieux. Malgré cela je n’ai jamais été satisfaite même au bout de 7 mois quand ma dermato m’a dit que le traitement était fini, j’ai douté …

Et après ?

Un mois après l’arrêt du traitement, je vous écris cet article qui me tenait à coeur … Ma peau redevient peu à peu ce qu’elle était avant (c‘est-à-dire mixte à grasse) mais sans les boutons. En revanche, elle est encore super fragile a tel point que j’ai littéralement cramé au soleil (alors que ça ne m’arrive jamais).

Même si je ne regrette absolument pas d’avoir fait ce traitement, il persiste une peur qui est là comme une épée de Damoclès au dessus de ma tête. La peur d’avoir à nouveau des boutons !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *